E-bumotion : le brouillon émotionnel du "P'tit Spirtant" mais pas que...

Chapeau: 

Création d’un webjournal par des enfants fréquentant un Institut Médico Pédagogique (type 1, 3 et 8).

Lors de l’année scolaire écoulée, nous avons créé et diffusé le « P’tit Spitant » (lauréat de l’appel à projets du CSEM 2016-2017) les jours de marché sur la place de La Louvière ainsi qu'à la Cité Administrative et à la bibliothèque provinciale la « Ribambelle des Mots ».

Aujourd’hui, nous sommes comme nous l’avions escompté en marche vers la pérennisation d’un objet social et médiatique commun visant à dynamiser l’espace scolaire en rassemblant direction, enseignants et élèves.

Mais aujourd’hui, nous souhaitons augmenter notre public potentiel, élargir notre zone d’action, développer notre offre sans être tributaire du nombre de pages inhérents au journal papier, remettre un coup de pied dans la fourmilière, ne pas nous endormir sur nos lauriers.

Nous voulons atteindre les familles des élèves. Mais aussi, les autres institutions provinciales, et peut-être d’autres écoles, qu’elles soient ordinaires, spécialisées, communales, libres...

Nous allons développer un webjournal qui sera le brouillon émotionnel du « P’tit Spitant », un journal version papier.

La population de l’imp de La Louvière est composée d’enfants ayant un retard mental léger (type 1), des troubles du comportement sévères (type 3) et des troubles instrumentaux (dyslexie, dyspraxie,… type 8).

Ils ont « les émotions en ébullition » ; nous voulons faire de ce webjournal, le chaudron qui va accueillir l’expression de ces émotions.

Dans le respect de soi et de l’autre, toute forme d’expression pourra y trouver sa place (vidéo, texte, dessin, musique…arts). Cependant, avec la classe porteuse du projet, nous souhaitons favoriser l’utilisation de la vidéo ; l’image suscite d’emblée l’émotion et laisse la raison plus en retrait.

En tant qu’instituteur de cette classe, je travaillerai lors de l’année avec l’outil « passeport : s’équiper pour la vie » qui permet de découvrir 6 émotions (la joie, la peur, la tristesse, le dégoût, l’inquiétude et l’amour). Un travail de mise en image de ces émotions sera réalisé et diffusé sur «  E-bumotion » sous forme de capsule vidéo. La construction de ces capsules sera l’occasion de s’interroger sur la stratégie à adopter (le ton, l’habillage, le cadre…) pour séduire un public qui peut avoir des préjugés sur le niveau d’efficience de l’enseignement spécialisé à produire, communiquer.

Nous pourrions affiner ces « capsules émotion » au fil de l’année.

Par ailleurs, cet outil va leur servir de miroir, les confronter aux autres.

Nous voulons également élargir leur palette émotionnelle en les ouvrant au monde des arts, du cinéma, de la littérature, de la culture ; ils feront l’écho de ces expériences, à chaud, dans le webjournal.

Ces deux outils auront pour fonction de tisser un lien entre les enfants (porteurs de handicap) et la population locale, fréquentant le marché, mais également tout citoyen.

Sous-jacent à l’objectif citoyen et éducation aux médias, nous entendons également changer le regard porté sur la personne handicapée, créer un relationnel, tendre vers l’inclusion. Nous voulons aussi mettre l’accent sur le fait que la personne porteuse de handicap ressent également des émotions mais elle a du mal à les gérer, à les contrôler et même à les exprimer ou les identifier.

Identité
Identité de l'école: 

Nom de l'école : IMP René Thone
Adresse : rue du Temple, 3-5
Localité : 7100 La Louvière

Site internet : https://ebumotion.wordpress.com/

Niveau des élèves: 

Type d’enseignement : spécialisé
Niveau d’enseignement : fondamental  
Pour l’enseignement fondamental :  primaire

Classe (s) concernée(s) : maturité II - III (niveau 2me - 3me primaire)

Les participants: 

Nombre de classes impliquées : 5
Nombre d’élèves impliqués : 50
Nombre de professeurs impliqués : 5
Autres : personnes interviewées, citoyens présents sur le marché de La Louvière lors de la distribution du « P’tit Spitant », riverains de l’imp, administration communale de La Louvière, musées de la ville de La Louvière, opération « ouvrir mon quotidien », opération « un journaliste en classe », la bibliothèque « la Ribambelle des mots » à travers l’événement « la Bagarre des Mots »…

Un opérateur: 

Nom de l'opérateur : direction Générale de l’Action Sociale- Service d’Actions Provinciales d’Animations et de Sensibilisation au Handicap (SAPASH)
Adresse : rue de la Bruyère, 157
Localité : 6001 Marcinelle

Les compétences
Compétence(s) visée(s): 

Elaborer des significations et des contenus (F45, F73,F83, F84).

Orienter sa parole, son écoute, son écrit en fonction de la situation de communication (F38, F39, F40, F41, F42, F43, F44, F67, F70, F72).

Assurer une présentation en accord avec le contenu (F63, F65, F66).

Être ouvert aux autres et au monde (T2).

Utiliser l'information :

• Réinvestir les savoirs et les savoir-faire construits (T9).

Compétences sollicitées : 

Devenir acteur de son environnement social.

Travailler en équipe tout en gagnant en autonomie et en confiance en soi

Faire preuve d’objectivité mais savoir également véhiculer des opinions dans le respect de soi et de l’autre.

Français :

Lire

  • Orienter sa lecture en fonction de la situation de communication (F2 F3 F4 F5 F6)
  • Élaborer des significations (F7 F8 F9 F10 F11 F12 F13 F14 F15 F16 F17)
  • Dégager l’organisation d’un texte (F20 F21 F23 F24 F25 F26)
  • Tenir compte des unités grammaticales (F31 F32)
  • Traiter les unités lexicales (F33 F34 F35)
  • Percevoir les interactions entre les éléments verbaux et non verbaux (F37)

Écrire

  • Élaborer des contenus (F46)
  • Assurer l’organisation et la cohérence du texte (F47 F48 F49 F50 F51 F52 F53 F54 F55 F56 F57 F58)
  • Utiliser les unités grammaticales et lexicales (F59 F60 F61 F62)

Parler - écouter

  • Orienter sa parole et son écoute en fonction de la situation de communication (F68 F69 F71)
  • Élaborer des significations (F74 F75 F76 F77 F78 F79 F80 F81 F82)
  • Assurer et dégager l’organisation et la cohérence du message (F87 F88 F89 F90)
  • Utiliser et identifier les moyens non verbaux (F91 F92)

Mathématiques :

Les nombres

  • Compter, dénombrer, classer (M1 M2 M3)
  • Calculer (M8 M9 M10 M12 M14 M15 M17 M20 M25)

Solides et figures

  • Reconnaître, comparer, construire, exprimer (M32)
  • Dégager des régularités, des propriétés, argumenter (M38 M39 M40 M43)

Les grandeurs

  • Comparer, mesurer (M44 M45 M46 M49 M50)
  • Le traitement de données (M60 M61 M62 M64)

Éveil scientifique:

  • (S1 S2 S3 S4 S6 S7 S8 S11 S12 S14 S15 S17)

Éducation par la technologie :

  • Observer (EPT 1.1 EPT 1.2 EPT 1.3 EPT 1.4)
  • Émettre des hypothèses (EPT 2.1 EPT 2.2 EPT 2.3 EPT 2.4 EPT 2.5 EPT 2.6)
  • Réaliser (EPT 3.1 EPT 3.2 EPT 3.3 EPT 3.4 EPT 3.5 EPT 3.6)
  • Réguler (EPT 4.1 EPT 4.2)
  • Structurer (EPT 5.1 EPT 5.2 EPT 5.3 EPT 5.4)

Éducation artistique :

  • Ouverture au monde sonore et visuel : percevoir et s’approprier des langages pour s’exprimer
  • (A4 A6 A10 A11 A14)
  • Agir et exprimer, transférer et créer dans les domaines vocal, verbal, rythmique, instrumental et corporel
  • Reproduire, imiter, copier. (A16 A17 A18 A19)
  • Comprendre, organiser, interpréter, créer. (A23 A24)
  • Agir et exprimer, transférer et créer dans les domaines tactile, gestuel, corporel et plastique
  • Acquérir des modes d’expression et des techniques d’exécution (les modes de duplication, la gravure, le modelage, la sculpture, les collages, les assemblages, le pliage, le moulage, la couleur, le graphisme…). (A25 A26 A27 A28 A29 A30 A31 A32)
  • Organiser, transformer, créer… (A34 A35 A36 A37)

Histoire – géographie :

  • Histoire – géographie (HG1 HG3 HG5 HG6 HG7 HG8)
  • Histoire (H9 H10 H11 H12 H13 H14)
L'éducation aux médias
La place de l'éducation aux médias: 

L’éducation aux médias, nourrie par notre monde en constante évolution est l’affaire de tous. En permettre l’accès dès l’enseignement primaire, c’est donner les clés pour mieux lire, comprendre, s’approprier son environnement.

Comprendre le monde numérique dans lequel nous baignons n’est pas héréditaire ; il convient d’y être guidé, éduqué.

Si notre projet n’est pas dépourvu d’un aspect théorique, il nous apparaît prépondérant d’y adjoindre une pratique créatrice qui devrait permettre aux enfants d’appréhender de manière concrète les mécanismes inhérents à toute production médiatique. La réalisation de contenus audiovisuels pour l’  « E-bumotion » et l’écriture de contenus journalistiques pour le « P’tit Spitant » permettront d’atteindre cet objectif.

Aussi, l’auteur d’un « média » quel qu’il soit (art, billet d’humeur, article de blog… même un SMS ) veut y faire transparaître une humeur qui est parfois mal interprétée émotionnellement par le récepteur. Ce qui peut être vecteur de conflits. C’est pourquoi nous voulons que l’enfant fasse preuve d’empathie autant que possible et c’est dans ce sens que nous orienterons notre démarche.

Cette compréhension de l’univers médiatique, accompagnée d’une production, amène l’enfant à devenir acteur/ producteur de sens.

« Lecture, écriture, navigation & organisation », les 4 catégories d’activités médiatiques relevées par le CSEM dans les compétences en éducation aux médias-2ème édition seront concernées par notre projet de création d’un webjournal associé à la parution d’un journal papier.

Vous comprendrez aisément que la palette des compétences qui peut être développée est très large. L’ « E-Bumotion » va associer l’image en mouvement ou fixe, le son, le texte. « Le P’tit Spitant » le texte et l’image fixe. Lecture, écriture, navigation et organisation médiatique seront un passage obligé.

Jonglant avec la production de 2 médias, nous serons attentifs « aux attentes et effets du média » ; une découverte des spécificités de nos médias sera proposée. Nous sensibiliserons les élèves à l’utilisation des réseaux sociaux et ses dérives, la validité d’une source internet, le droit à l’image. Eu égard aux élèves avec qui nous allons travailler, il est primordial d’aborder ces thématiques.

La réalisation de capsules vidéo sur les émotions sera l’occasion de découvrir quelques bases du langage cinématographique (l’échelle des plans, les angles de prise de vue, les mouvements de caméra…).

Nous souhaitons amener nos élèves à se doter d’un esprit d’analyse, d’un sens critique qu’ils pourront exercer lorsqu’ils seront en présence d’une source ou d’un objet médiatique. Nous voulons les amener à devenir producteurs de sens par l’utilisation du médium ad hoc en fonction de leurs intentions.

Pédagogie de l'Éducation aux médias: 
Produire des documents médiatiques
Analyser, déconstruire
Apprendre des théories relatives aux médias
Explorer ses émotions
Les dispositifs
Dispositif didactique: 

Le projet débutera la semaine du 11 septembre pour se terminer le 30 juin.

Nous souhaitons que ce projet soit celui des enfants ; ils en seront la force motrice principale. Notre rôle étant de les accompagner durant leur périple et de leur donner les outils et l’attention nécessaires pour qu’ils arrivent à bon port

L’urgence sera la mise en ligne du webjournal, même si celui-ci est brut de décoffrage ; cela correspond pleinement à l’essence même du projet : savoir si l’affinage des émotions impacte sur le webdesign et le contenu de notre « E-bumotion »

Comme cette année, ma classe sera le laboratoire-média par excellence. Théorie, décryptage, analyse et productions y trouveront leur place.

Enrichissement de l’ « E-bumotion » possible à tout moment à partir de sa mise en ligne. Distribution du « P’tit Spitant », 4 fois sur l’année scolaire aux endroits stratégiques de la ville de La Louvière ( le marché, la Cité Administrative, la Ribambelle des mots, classes, parents, d’autres écoles demandeuses…).

L’intervention de l’opérateur externe est programmée à un minimum de 30 journées.

En le positionnant en tant que projet de classe, j’aurai l’opportunité de lui consacrer toute l’attention nécessaire à son bon développement. Au départ, le web journal sera alimenté de manière hebdomadaire. Ensuite, lorsque les différentes techniques seront acquises pleinement par les élèves, il pourra être alimenté quotidiennement.

Participation à l’opération « ouvrir mon quotidien » & « un journaliste en classe ».

Etablir un coin presse, mise à disposition des quotidiens frais du matin. En alternant les groupes, faire un comparatif avec le traitement de l’information sur le web.

Responsabilisation des journalistes en herbe : respect du timing, de la deadline, décision collégiale sur la mise en ligne des contenus,

Les élèves seront à 100% les maîtres d’œuvres du contenu de l « E-bumotion », l’inverse serait en totale contradiction avec la philosophie du projet.

N.B : Une douzaine d’enfants est directement impliquée dans le projet, mais des enfants ayant participé au « P’tit Spitant » pourrait être extrait ponctuellement à leur groupe classe pour participer à cette nouvelle aventure. A terme nous envisageons l’implication totale de l’enseignement primaire de l’imp, soit 8 classes (entre 80 et 90 élèves)

En tant que porteur du projet je serai garant vis-à-vis de l’opérateur extérieur du bon suivi du timing décidé en commun accord. Le travail rédactionnel des articles sera intégré dans les périodes adéquates ; il m’incombe de nourrir, dès sa mise en ligne, l’ « E-bumotion ». Les autres enseignants du primaire sont avertis du projet, sont dès à présent sollicités pour alimenter l’ « E-bumotion ».

Matériel: 

outre un matériel scolaire classique, les outils médiatiques seront accessibles aux élèves pour continuer leurs recherches ou tout simplement expérimenter.

Une caméra (+logiciel de montage) ainsi qu’un trépied et un micro vont nous être d’une grande utilité pour la réalisation de notre projet. En effet, nous avons parlé plus haut de capsules vidéos, d’interviews, d’enquêtes, de vidéos en live, en action… Le trépied nous est également utile lors de la prise de plans fixes : certains enfants maîtrisant mal leurs émotions et/ou leurs gestes.

Une Webcam 360° (± 70 euros) livrée avec logiciel et clé d’activation me permettra de faire des montages vidéos avec les enfants afin d’alimenter le web-journal et leurs apprendre différentes techniques informatiques.

En outre, un ordinateur portable avec une connexion Internet en plus serait le bienvenu afin de rédiger les articles mais également de les mettre en ligne ou encore de faire des montages vidéos. Un ordinateur supplémentaire (notre classe en possède déjà un, sans compter l’acquisition des tablettes réalisée grâce à la subvention précédente) me permettrait de concerner davantage d’élèves dans la rédaction ou la publication d’articles ce serait un gain de temps et les enfants n’en seraient que les principaux bénéficiaires. (± 6500 euros)

Un appareil photo est indispensable pour l’illustration des articles. Un Nikon Coolpix L340 visera à une meilleure prise en main du boîtier, une meilleure stabilité lors de la prise de vue sans pour cela s’équiper d’un matériel « high tech ».

L'activité
Déroulement de l'activité: 

Comme cette année, ma classe sera le laboratoire-média par excellence. Théorie, décryptage, analyse et productions y trouveront leur place.

Le projet commencera le 11 septembre et se terminera le 30 juin.

Enrichissement de l’ « E-bumotion » possible à tout moment à partir de sa mise en ligne. Distribution du « P’tit Spitant », 4 fois sur l’année scolaire aux endroits stratégiques de la ville de La Louvière ( le marché, la Cité Administrative, la Ribambelle des mots, classes, parents, d’autres écoles demandeuses…).

L’intervention de l’opérateur externe est programmée à un minimum de 30 journées.

En le positionnant en tant que projet de classe, j’aurai l’opportunité de lui consacrer toute l’attention nécessaire à son bon développement. Au départ, le web journal sera alimenté de manière hebdomadaire. Ensuite, lorsque les différentes techniques seront acquises pleinement par les élèves, il pourra être alimenté quotidiennement.

Notes: 

Renforcer les synergies qui auront été créées avec des partenaires internes et externes.

Continuer et pérenniser les 2 outils médiatiques lors de l’année scolaire 2017-2018.

Compléter l’offre médiatique par un journal télévisé mensuel dont l’équipe pourrait provenir d’autres classes et dont la conception pourrait se dérouler en partie lors des activités proposées sur le temps de midi..

Inciter à la mise en place d’un site internet propre à l’école.

Faire entrer l’école d’enseignement spécialisé de demain dans le monde d’aujourd’hui et permettre à ses élèves d’être, médiatiquement et socialement, des citoyens… -> investir plus avant l’espace public.

Public cible de l'activité: 
Les compléments